mardi 15 novembre 2022

L'abécédaire du multilinguisme - 9 / The Alphabet of Multilingualism - 9 / De alfabet van meertaligheid - 9


 

Je n'ai aucun mot pour ces deux dernières lettres en français - en avez-vous ? 

L'abécédaire du multilinguisme - 8 / The Alphabet of Multilingualism - 8 / De alfabet van meertaligheid - 8


 

J'avoue avoir peu de mots pour ces 3 lettres en français - mais les traductions anglaises et néerlandaises (quand je les aurai faites) permettront re remplir. 

V

vocabulaire

Tout le monde sait ce qu'est le vocabulaire, c'est l'ensemble des mots que nous utilisons.

L'abécédaire du multilinguisme - 7 / The Alphabet of Multilingualism - 7 / De alfabet van meertaligheid - 7


S - 

sac d'histoires - sociolinguistique - stratégie

La lettre S m'a fait penser aux sacs d'histoires. Le projet Sacs d'histoire a commencé en Suisse. Il s'agissait pour l'enseignant - enseignante de donner un sac aux enfants. Ils l'emportent chez et dedans, ils y trouvent un livre en français et sa traduction ou un livre ou un livre bilingue, un CD qui raconte l'histoire, plusieurs jeux à faire en famille (memory, devinettes, marionettes...) et parfois un glossaire. L'idée est de montrer aux parents qu'il est aussi important qu'ils lisent dans leur propre langue à la maison. Le but est de donner l'occasion aux familles de se lancer dans des activités de lecture.

La sociolinguistique fait partie de mon métier. Cela traite des relations entre langue, culture et société. C'est William Labov qui est considéré comme le fondateur de la sociolinguistique moderne. La sociolinguistique étudie la ou les langues dans leur contexte social, par exemple à l'école, en fonction de l'âge, etc. Ce sont les facteurs sociaux qui déterminent les différence dans la langue et l'utilisation de celle-ci par les individus.

Je pense aussi à stratégie, qui dans notre contexte de familles plurilingues, fait surtout référence à la ou aux manières dont les familles transmettent leur(s) langue(s) à leurs enfants, et donc aux différentes stratégies de langue - je vous renvoie ici à mon article qui les présente - ici


T -

terminologie - transfert - translangage

La lettre T me fait penser à terminologie qui est le vocabulaire, l'ensemble des termes propres à un domaine spécifique, à une science, à une technique. C'est l'ensemble du jargon pour ce même domaine. 

Le transfert linguistique, c'est quand une personne adulte utilise une autre langue que sa langue maternelle pour communiquer au quotidien. En fait, l'adulte substitue sa langue pour une autre. C'est un processus dynamique qui s'inscrit dans la trajectoire linguistique de l'individu qui fait dans le temps et l'espace. 

Et pour finir, je pense au translangage qui est une pédagogie qui permet à l'élève plurilingue de passer d'une langue à l'autre. L'idée est de ne pas interdire la langue maternelle dans l'apprentissage car celle-ci permet d'utiliser des connaissances qui aident à l'apprentissage de la langue de l'école.


U - 

Je n'ai pas vraiment de mot commençant par la lettre U - si vous en avez n'hésitez pas à partager.

 

Concours de l'Histoire Plurilingue


Le Concours de l'Histoire Plurilingue pour les enfants âgés entre 7 et 12 ans est lancé -

Voici le vidéo qui présente le concours - pour vous inscrire écrivez à concourshistoiresplurilingues@gmail.com


Au plaisir de lire vos histoires ;


Lien pour la vidéo : https://vimeo.com/767827647 




mardi 11 octobre 2022

L'abécédaire du multilinguisme - 6 / The Alphabet of Multilingualism - 6 / De alfabet van meertaligheid - 6



P -

parler - parole -  phonème - phonétique - phonologie - pidgin - plurilingue - plurilinguisme - polyglotte - prosodie - portfolio

Comme vous pouvez le constater, la lettre P me fait penser à un grand nombre de mots.

Parler est l'action de dire des mots à haute voix de manière intelligible. C'est communiquer en utilisant la parole. 

La parole est un élément du langage qui est articulé. 

Un phonème est un élément sonore non significative du langage qui ne peut être divisé. C'est une notion linguistique importante. Le phonème est le plus petite unité distinctive, non dotée de sens que l'on puisse isolée and la chaîne parlée. Chaque lettre de l'alphabet que ce soit une consonne, ou une voyelle ou encore une semi-consonne correspond à un phonème. Chaque phonème peut correspondre à plusieurs sons car les lettres sont prononcées de manière différentes suivant les locuteurs et les langues.

La phonétique est l'étude des sons et leur fonctionnement les uns avec les autres. Il existe un alphabet phonétique international (API) qui permet de retranscrire les phonèmes (et donc les sons minimals) de manière graphique de toutes les langues. 

La phonologie est une branche des sciences du langage qui étudie les sons du point de vue fonctionnel. C'est à dire la manière dont il fonctionne dans une langue. La phonologie étudie l'agencement des sons dans une langue, pour voir comment cela produit des significations. 

Le pidgin est une langue véhiculaire qui est en général créée à partir d'une vocabulaire d'une langue et les structures d'une autre langue, en générale européenne. Je vous propose d'aller lire l'article que j'ai écrit à ce  sujet : c'est ici

Les deux termes suivant "plurilingue" et "plurilinguisme" se recoupent. Je vous propose de retourner à la définition que j'en ai faite en 2015 et que vous pouvez retrouver ici

Le ou la polyglotte est une personne qui parle plusieurs langues. Quand on pense aux polyglottes, ces personnes parlent en général plus de 5 langues. Parmi les polyglottes célèbres, on peut citer le Pape Jean-Paul qui parlait les langues suivantes : polonais, espagnol, anglais, allemand, italien, français, latin, croate, tchèque, ukrainien, russe et portugais ; Peter Ustinov qui parlait anglais, allemand, italien, français, russe, espagnol, grec moderne et turc.
 
La prosodie touche le rythme des sons, leur intensité et leur durée. 

Le portfolio fait souvent référence au Portfolio des Langues mis en place par le Conseil de l'Europe. Il permet à l'apprenant l'apprentissage qu'il a fait des langues qu'il connaît. Il est composé de trois parties : un Passeport des Langues qui permet de montrer ses langues, c'est l'identité langagière ; une Biographie Langagière qui démontre le processus d'apprentissage des langues, les styles d'apprentissage et les expériences interculturelles ; et un Dossier dans lequel l'apprenant peut classer des preuves de ses compétences en langues


Q - 

Je n'ai aucun mot par Q - n'hésitez pas à me les partager si vous en avez !!


R -

registre (de langue)  - répertoire

La lettre R me fait penser à registre (de langue) qui est la variété d'une langue utilisée en fonction d'un contexte spécifique. Ainsi, on n'utilisera pas la même langue que l'on soit à l'école, à l'église ou en famille, que l'on soit enseignant, prêtre, agent de police.  

Le répertoire linguistique est l'ensemble qui comprend les ressources lexicales, grammaticales, phoniques de la langue dont dispose le locuteur. C'est ce qui permet de mener à bien la communication. 


L'abécédaire du multilinguisme - 5 / The Alphabet of Multilingualism - 5 / De alfabet van meertaligheid - 5



Certains jours, je me demande si j'arriverai à trouver au moins un mot par lettre de l'alphabet dans les 3 langues dans lesquelles j'écris. En fait, je pense que oui, et j'ajusterai les définitions quand je serai arrivée à 'z'.


M -

multilinguisme  - monolingue - monolinguisme

La lettre 'm' me fait penser multilinguisme. Qu'est-ce que le multilinguisme ? Le multilinguisme est la co-existence de plusieurs langues, de multiples langues,  sur un même territoire, au sein d'un même pays, au cœur d'une société. Ce sont toutes les langues disponibles dans un pays. Ainsi la Belgique est un pays multilingue. Le Canada est aussi multilingue - et multiculturel. L'Inde est un pays multilingue et sont nombreux dans le monde d'aujourd'hui. Je vous réfère à mon article du 4 mars 2015 dans lequel je faisais la différence entre multilinguisme et plurilinguisme. C'est ici si vous souhaitez le lire ou le relire. 

Quant au monolinguisme, c'est un peu l'inverse du multilinguisme, puisque "mono" indique l'unité. Une personne monolingue est une personne qui ne parle qu'une seule langue. On parle alors de monolinguisme. 


N - 

non-verbal

La lettre 'n' me fait penser à non-verbal. Il s'agit de tout ce qui a trait à la communication sans l'utilisation des mots, une communication qui se fait par le geste. 


O - 

Orthographe

La lettre 'o' me fait penser orthographe. C'est tout simplement la manière dont on écrit un mot. L'orthographe fait partie de la  langue et elle est fonction des prononciations données à chaque lettre. En effet, les lettres de l'alphabet sont prononcées différemment en fonction des langues, cela aura donc une incidence sur l'orthographe




 

mercredi 13 juillet 2022

L'abécédaire du multilinguisme - 4 / The Alphabet of Multilingualism - 4 / De alfabet van meertaligheid - 4



Je continue avec les trois lettres suivantes :


J -

Janua Linguarum

La lettre 'j' me fait penser à Janua Linguarum.

Qu'est-ce que Janua Linguarum ? Il s'agit d'un projet mené par Michel Candelier avec le concours du CELV. Le nom entier du projet est "Janua Linguarum - La Porte des Langue / L"introduction à l'éveil aux langues dans le curriculum". Initié en 2000, "L'objectif principal est de mettre en place des synergies entre les apprentissages linguistiques dans le cadre d'un enseignement incluant des langues plus nombreuses et plus diversifiées" (voir : description du projet). Janua Linguarum s'intéresse à toutes les langues, quel que soit leur statut. 

(Acheter le livre : édition Decitre )


K -

La lette 'k' me fait penser à kamishibaï

Qu'est-ce que le kamishibaï ? C'est une technique japonaise pour raconter des histoires. On utilise un petit théâtre : le butaï ouvert sur le devant dans lequel on présente de planches de cartons qui racontent une histoire. 


La technique du kamishibaï est de plus en plus utilisé pour faire raconter des histoires plurilingues par les enfants.


L - 

Langue, language, linguistique 

Qu'est-ce que la langue ? Qu'est-ce que le langage ? L'un est souvent pris pour l'autre et inversement, et cela crée des confusions. La langue n'est pas le langage et le langage n'est pas la langue. Louis-Jean Calvet résume la différence entre les des de cette manière : le langage est le besoin de communiquer et la langue est la manière de le faire. L'enfant passe par le langage avant d'acquérir la langue.

La linguistique est née de l'intérêt des philosophes et chercheurs pour les langues



Je n'oublie pas les traductions en anglais et néerlandais, je les complèterai quand j'aurai fait le tour de l'alphabet.


N'hésitez pas à partager vos idées de mots


I do not forget the translation into English and Dutch. I will do them when I have done all the letters of the alphabet as the words do not always start with the same letter in the various languages.

Please feel free to share your words ideas.


Ik vergeet niet de vertaling in het Engels and het Nederlands. i zal het doen als ik klaar ben met de Franse alfabet, want de woorden niet altijd met hetzelfde letter beginnen. 

Je kan graag je ideeën van woorden delen.

vendredi 24 juin 2022

L'abécédaire du multilinguisme - 3 / The Alphabet of Multilingualism - 3 / De alfabet van meertaligheid - 3

 



Je continue avec les trois lettres suivantes :


G -

grammaire - glottophobie

La lettre 'g' me fait penser grammaire.

La grammaire ? est-ce besoin de la définir ? Elle est l'ensemble des règles, qui permettent à la langue d'être structurée tant à l'oral qu'à l'écrit. Elle donne une unité à la langue. Chaque langue a ses propres règles et donc sa propre. C'est un monde que j'aime beaucoup. J'aime beaucoup la grammaire. Cependant, qu'est-ce que la grammaire ? C'est l'ensemble des règles qui permet d'écrire et de parler correctement une langue. Chaque langue a sa propre grammaire. La grammaire regroupe l'orthographe, la phonétique, la morphologie, la syntaxe. Elle peut être plus ou moins complexe suivant les langues.


La glottophobie, comme son nom l'indique est une phobie, à savoir une peur, une angoisse vis-à-vis de certaines choses, certaines situations, certaines idées. Le terme de glottophobie a été créé par Philippe Blanchet, pour décrire la discrimination linguistique, la manière dont on peut refuser, discriminer quelqu'un qui parle une langue en général peu connue ou reconnue. En quelques mots, la glottophobie est une xénophobie basée sur le mépris de la langue de l'autre. C'est une discrimination de l'autre, économique, politique, sociale... fondée sur la langue de l'autre. C'est une discrimination basée sur la langue. Certains parlent de "linguicide". La glottophobie a toujours existé et existe encore au XXIe siècle. Cette discrimination est aussi sur l'accent que certaines personnes peuvent avoir. Par exemple, refuser de prononcer correctement le prénom d'un enfant car peu utilisé et inconnu est une forme de glottophobie et un refus de l'acceptation de la différence.

Je vous propose d'écouter Philippe Blanchet ici : https://information.tv5monde.com/info/qu-est-ce-que-la-glottophobie-82678 

Posez-vous la question de savoir, ne sommes-nous pas tous un peu glottophobe ?



H -

habileté langagière - hétéroglotte - (langue d') héritage

La lettre 'h' me fait penser `habilité langagière', 'hétéroglotte' et héritage dans le sens de langue d'héritage. 

Qu'est-ce qu'une habileté langagière ? Le langage (que nous définirons dans un prochain article) peut être divisé en trois composantes : la forme, le contenu et l'utilisation. La forme serait la manière dont les sons sont prononcés et les phrases formulées, le contenu serait la signification et son utilisation serait la façon de l'utiliser en fonction du contexte.  L'habileté langagière est la manière dont l'enfant est mesure d'utiliser ces trois composantes afin de se faire comprendre. Le langage peut être expressif et il sert alors à la production de langue. Il peut être réceptif, c'est alors que la langue doit être décodée pour être comprise. En fonction des différentes habiletés langagière qu'ils ont développées, les enfants pourront être plus expressifs ou plus réceptifs ; chaque enfant aura un développement différent.Un enfant pourra avoir une grammaire plus développé qu'un autre, il sera capable de raconter avec plus de détails, il aura ainsi développé plus d'habileté langagière que celui qui racontera la même histoire de manière moins complexe et plus brève. 


Être  en contexte hétéroglotte veut dire se trouver dans un contexte où les locuteurs parlent des langues différentes. 


Que sont les langues d'héritage ? Ce sont en général les langues dont on hérite. Pendant longtemps, ce terme a fait référence aux langues amérindiennes dont les descendants avaient héritées. Le terme a fait référence aux langues issues de la migration. Il désigne principalement les langues apprises en milieu familial et qui ne sont pas la ou les langues de la société dans laquelle on se trouve. Par exemple, pour un couple germano-italien installé en Italie, la langue d'héritage sera l'allemand, car elle est une des langues que les parents transmettent à leurs enfants et n'est pas la langue utilisée dans la société et à l'école. 


I -

interlangue, idéologie, identité

La lettre 'i' me fait penser à interlangue, idéologie, identité.

L'interlangue n'est pas si facile a définir. Pendant l'apprentissage d'une langue en milieu institutionnel, l'apprenant se construit une interlangue, c'est-à-dire une langue intermédiaire qui lui permet d'avancer dans son apprentissage de la langue. L'apprenant considère la langue parlée par la personne native comme la langue qu'il souhaite atteindre. L'apprenant se situe entre le débutant et le natif. Il est dans un état intermédiaire qui correspond à cet "interlangue".

Les langues sont souvent confrontées à des idéologies, que l'on appelle des idéologies linguistiques. L'idéologie linguistique est un ensemble de croyances en relation avec les langues, certaines langues et leurs usages. Elles sont des présupposés explicites ou non à l'égard des langues. Je pense ici à la manière dont certaines langues sont représentées dans les films. Ces idéologies peuvent créer des tensions, des rejets, de l'insécurité chez certains locuteurs qui pourraient parler les langues qui sont parfois source de raillerie. Certaines personnes finissent par abandonner leur langue maternelle, d'autres cachent qu'ils parlent certaines langues... historiquement, cela a mené à des réformes telles que la langue unique pour l'enseignement. Les idéologies linguistiques peuvent être très puissantes.

Et pour terminer, l'identité linguistique est un phénomène socioculturel qui voudrait que les personnes parlant la même langue appartiennent à un groupe. Notre langue maternelle fait partie de notre identité linguistique. 


Je n'oublie pas les traductions en anglais et néerlandais, je les complèterai quand j'aurai fait le tour de l'alphabet.

N"hésitez pas à partager vos idées de mots


I do not forget the translation into English and Dutch. I will do them when I have done all the letters of the alphabet as the words do not always start with the same letter in the various languages.

Please feel free to share your words ideas.


Ik vergeet niet de vertaling in het Engels and het Nederlands. i zal het doen als ik klaar ben met de Franse alfabet, want de woorden niet altijd met hetzelfde letter beginnen. 

Je kan graag je ideeën van woorden delen.




mercredi 8 juin 2022

L'abécédaire du multilinguisme - 2 / The Alphabet of Multilingualism - 2 / De alfabet van meertaligheid - 2

 


Je continue avec les trois lettres suivantes :


D -

(le) déjà-là langagier - diglossie

La lettre 'd' me fait penser au déjà-là langagier et à la diglossie.

Qu'est-ce que le déjà-là langagier ? En résumé, il s'agit du socle de connaissances que les enfants ont acquis dans différents contextes et sur lequel on peut s'appuyer pour leur enseigner lecture et/ou écriture. Ainsi si l'on souhaite que notre enfant apprenne à lire et / ou écrire dans une des langues de la maison qui n'est pas la langue dans laquelle il est scolarisé, on peut s'appuyer sur le "déjà-là langagier" qu'il a acquis à l'école. Les connaissances qu'il a acquises servent de socle, de fondation pour le développement des autres compétences. 

Quant à la diglossie, il s'agit de la situation linguistique d'une personne ou d'une communauté, dans laquelle les deux langues ont un statut socio-politique différent. L'une de ces deux langues est considérée comme inférieure à l'autre. Il existerait au sein de cette communauté ou de l'individu, une langue dominante et une langue dominée. Par exemple, si une personne personne parle une langue nationale de son pays, ainsi qu'un dialecte régional, il y a une situation diglossique entre la langue nationale (langue "haute") et le dialecte (langue "basse"). Cette situation de diglossie fait que certaines personnes ont honte de leur dialecte.

E -

éveil aux langues - exolingue 

La lettre 'e' me fait penser à l'éveil aux langues, à exolingue et endolingue.

L'éveil aux langues n'est pas du tout l'apprentissage d'une langue étrangère par les enfants. C'est plutôt une méthode utilisée par les enseignants, les éducateurs pour faire découvrir les langues aux enfants, afin qu'ils  apprennent que tout le monde ne parle pas la même langue. Il s'agit de la découverte de mots, de sons... et de la culture derrière ces mots. Il existe de nombreuses manières de faire de l'éveil aux langues que l'on appelle language awareness en anglais (et que je vais ajouter à ma première partie d'abécédaire)

Une communication est exolingue quand il y a un échange entre un locuteur qui essaye de communiquer dans une langue qui lui est étrangère avec un locuteur natif qui parle dans sa langue maternelle. Les deux locuteurs ne parlent pas la même langue, mais arrivent à se comprendre. Il y a inégalité des compétences linguistiques des interlocuteurs par rapport à la langue. Le communication est endolingue quand elle se fait entre deux personnes qui parlent la même langue maternelle. 


F - 

famille - 

La lettre 'f' me fait penser à famille. Les familles plurilingues que nous représentons. 


lundi 30 mai 2022

L'abécédaire du multilinguisme / The Alphabet of Multilingualism / De alfabet van meertaligheid

 



Cela fait quelques temps que j'y pense, j'ai très envie de faire un abécédaire du multilinguisme. Y a-t'il un ou des mots en lien avec le multilinguisme pour chaque lettre de l'alphabet, c'est ce que nous allons découvrir ensemble. Je ne vais pas couvrir les 26 lettres en une fois, je vais commencer par les trois premières aujourd'hui.
Hâte que vous me disiez ce que vous en pensez.

Avez-vous d'autres mots à ajouter ? N'hésitez pas à me les communiquer.

A - 
apprentissage - acquisition - appropriation

La lettre 'a' me fait penser à l'acquisition de la langue, celle que l'enfant apprend pour qu'il puisse ensuite se l'approprier.
Ces trois mots font partie du processus qui permet à l'enfant de devenir, puis de rester bilingue. Il apprend d'abord les mots et les langues, afin de les acquérir et enfin il se les approprie pour qu'elles fassent partie intégrante de sa personne.


B -
bilinguisme - biographie langagière

La lettre 'b' me fait penser au bilinguisme et à la biographie langagière. Le bilinguisme, bien évidemment, qui est le fait de savoir parler deux langues et de les utiliser au quotidien. Quant à la biographie langagière, elle est "l'ensemble des chemins linguistiques parcourus par une personne et qui constituent son capital langagier" (Cuq, 2003). La biographie langagière montre les parcours individuel pour l'acquisition des différentes langues d'un individu. Le Conseil de l'Europe dit que c'est l'occasion pour la personne de mentionner ce qu'elle sait faire dans chacune des langues qu'elle possède.

C - 
communication, culture, (alternance) codique

La lettre 'c" me fait penser à la communication et la culture. Car les langues sont intimement liées à ces idées de communication et de culture. La langue sert à communiquer et à parler pour entrer en communication avec l'autre. Toutes les langues sont liées à une langue, on parle d'ailleurs parfois de langue-culture. Il est difficile de dissocier la culture de la langue.
Quant à l'alternance codique, qui "effraye" parfois les parents d'enfants bilingues et plurilingues, elle est tout à fait naturelle, puisque même l'adulte bilingue utilisera des codes des deux langues qu'il possède pour s'exprimer. Elle est un signe de la maîtrise des deux langues.


___________________________

For a while, I have been wishing to write an alphabet - I do prefer the French word - abcédaire - on multilingualism. 
Preparing this, I realised that the words do not always start with the same letters in all the languages. 
I will try and when the first letter in different, I will find a way to add it when it comes.
I will put the definition in English at the end - when I will put the words in alphabetical order.

A - 
apprentissage - acquisition - appropriation
(English): learning, acquisition - appropriation

awareness 
Language awareness is the way you can make children discover other languages with activities around words and sounds. 


B -
bilinguisme - biographie langagière
(English): biligualism, (language) biography 

C - 
communication, culture, (alternance) codique
(English): communication, culture, code switching


____________________________________

Ik heb al een tijde de wens een alfabet over meertaligheid te schrijven - i moet zeggen dat ik het Frans woord "abécédaire" juister vind.
Terwijl ik dit voorbereidde, realiseerde ik dat de woorden niet altijd in alle talen met dezelfde letters beginnen.
Ik zal proberen en als de eerste letter anders is, zal ik een manier vinden om het toe te voegen als het komt.
Ik zal de definite in het Nederlands later geven wanneer ik de woorden in alfabetische volgorde zal rangschikken.


A - 
apprentissage - acquisition - appropriation 
(Nederlands): leren, acquisitie, toe-eigening

B -
bilinguisme - biographie langagière
(Nederlands): tweetaligheid, taal biografie

C - 
communication, culture, (alternance) codique
(Nederlands): communicatie, cultuur, code switchen

mardi 18 janvier 2022

Portrait de langues // Language Portrait // Taalportretten

 



Un portrait de langues ? Vous en avez sûrement déjà entendu parler, mais qu'est-ce que c'est exactement ?  Si vous lisez cet article, c'est que vous parlez plusieurs langues, ou au moins que vous en avez appris plusieurs que vous utilisez toutes plus ou moins tous les jours. Si vous êtes bilingues, plurilingues, que vous vivez avec quelqu'un qui parle une langue différente de la vôtre, que vous vivez à l'étranger, vous êtes entouré-e-s de langues, vous baignez dans plusieurs langues. 
Un portrait de langues, c'est mettre dans un dessin l'importance de toutes ces langues pour vous. C'est montrer dans ce même dessin, ce qu'elles signifient pour vous. En effet, nous avons toutes et tous une langue de cœur, il s'agit souvent de notre langue maternelle, celle que nous avons apprise avec nos parents. Il y a la langue que nous utilisons dans la société. Il y a la langue que nous utilisons à l'école. Et, ce sont ajoutées la langue de la personne que nous aimons, celle de notre belle-famille, celle du pays où nous résidons, les langues que nous avons apprises à l'école, les langues que nous avons rencontrées dans nos voyages, dans nos expatriations... celles qui sont restées imprégnées en nous, celles que nous pensons avoir oublié. Toutes et tous autant que nous sommes, sommes imprégné-e-s de ces langues. Dans le portrait de langues, elles n'y sont pas représentées selon nos compétences dans ces dernières, mais plutôt en fonction de notre attachement et du sens qu'elles ont pour nous.

Développés par Brigitta Busch, ces portraits de langue ont permis aux enseignants et éducateurs de comprendre l'identité linguistiques de leurs apprenants. Ils sont aussi utilisés dans certaines thérapies en lien avec la migration, l'inclusion, l'éducation... car ils permettent de comprendre une partie de l'histoire des personnes et des enfants qui consultent. Ils sont aussi très utiles également pour développer l'éveil aux langues dans les écoles et permettre aux enfants de découvrir que leurs camarades de classe parlent parfois des langues insoupçonnées et leur donner la possibilité de les découvrir. Ils sont utilisés de multiples façons.

Vous pouvez tout simplement choisir de le faire pour vous même et votre famille. Car il peut vous aider à mieux développer le plurilinguisme que vous souhaitez transmettre à vos enfants. Comment faire ?
Vous pouvez soit dessiner un personnage, une silhouette, qui représenterait vos langues. Vous pouvez aussi choisir de les représenter avec une fleur, un village... Il faut vous lister toutes les langues que vous connaissez et vous poser des questions sur ces langues. Il est important de bien tout prendre en compte. Cela vous permet de comprendre l'importance de ces langues pour vous. Pourquoi sont-elles dans ma vie ? Pourquoi en ai-je besoin ? Pourquoi est-ce que je l'apprécie ou pas ? Visualiser ses langues permet de prendre du recul sur le bilinguisme et/ou plurilinguisme qui est en nous. Ces portraits permettent de créer notre réalité langagière que nous n'avions soit jamais exprimé ou dont nous n'avions pas conscience. Ils sont une représentation de notre voyage langagier à un moment donné, puisque nos expériences avec les langues se modifie dans le temps. Ils nous donnent un image de nos langues, de la manière dont nous les percevons, de nos attitudes à leur égard.

Dans mes rencontres avec les familles, je leur propose toujours de créer un portrait de langues. Avec ou sans couleur, c'est à vous de choisir. Avec ou sans texte, c'est à vous de choisir. Certes, vous pouvez essayer de le faire seul-e, mais il est bien sûr toujours plus intéressant de le faire de manière accompagnée avec une spécialiste des langues ou en groupe afin de pouvoir questionner et partager. L'accompagnement permet de mieux comprendre et travailler sur ce portrait de langues et peut engager à une discussion. Le portrait se créer en se posant des questions sur ses langues. 
Si vous souhaitez créer votre portrait de langues, pourquoi ne pas prendre rendez-vous et nous travaillerons ensemble sur celui-ci.  Vous pouvez venir seul-e ou en famille, ou encore en groupe.
Je vous attends. 

********************************

A language portrait? You’ve probably heard of them before, but what is it exactly? If you read this article, it is because you speak several languages, or at least you learned several languages that you use more or less every day. If you are bilingual, plurilingual, live with someone who speaks a language that is different from yours, if you live abroad, or you are surrounded by languages, you bathe in several languages. 
A language portrait means to put into a drawing the importance of all these languages for you. It’s showing what the languages mean to you in one single drawing. Indeed, we all have a language of heart, it is often our mother tongue, the one we learned with our parents. There is the language we use in society. There is the language we use in school. To these, we can add the language of the person we love, the one of our in-laws, the one of the country where we live, the languages we have learned at school, the languages we have encountered in our travels, in our expatriations... those that have remained within us, those that we think we have forgotten. We are all dipped into these languages. In the language portrait, languages are not represented according to our skills in the latter, but rather according to our attachment and the meaning they have for us.

Developed by Brigitta Busch, these language portraits enabled teachers and educators to understand the linguistic identity of their learners. They are also used in certain therapies related to migration, inclusion, education... because they allow to understand part of the history of people and children who are in consultation. They are also very useful to develop language awareness in schools and to enable children to discover that their classmates sometimes speak unfamiliar languages and give them the opportunity to discover them. They are used in many different ways.

You can simply choose to do it for yourself and your family. Because it can help you to better develop the plurilingualism that you want to pass on to your children. How?
You can either draw a character, a figure, that would represent your languages. You can also choose to represent your languages with a flower, a village... You must list all the languages you know and ask yourself questions about them. It is important to take everything into account. This allows you to understand how important these languages are for you. Why are they in my life? Why do I need them? Why do I like them or not? Visualising your languages allows you to take a step back on the bilingualism and/or plurilingualism that you live. These portraits allow us to create the linguistic reality that we had never expressed or that we were not aware of. They are a representation of our language journey at a given time, since our experiences with languages change over time. They give us a picture of our languages, of how we perceive them, of our attitudes towards them.

In my meetings with families, I always suggest that they create a portrait of languages. With or without colours, it’s up to you. With or without text, it’s up to you. Of course, you can try to do it alone, but it is always more interesting to do it accompanied by a language specialist or in a group in order to be able to question and share. The accompaniment makes it possible to better understand and work on this language portrait and can lead to a discussion. The portrait is created by asking questions about its languages. 

If you want to create your portrait of languages, why not make an appointment and we will work together on it. You can come alone or with your family, or in a group.
I am waiting for you. 


***********************


Een taalportret? Je hebt er vast wel eens van gehoord, maar wat is het precies? Als je dit artikel leest, is dat omdat je meerdere talen spreekt, of in ieder geval meerdere hebt geleerd, die je allemaal min of meer elke dag gebruikt. Als je tweetalig bent, meertalig, als je samenwoont met iemand die een andere taal spreekt dan de jouwe, als je in het buitenland woont, wordt je omringd door talen, word je ondergedompeld in meerdere talen.

Een taalportret is het belang van al deze talen voor jou in een tekening vast te leggen. Het is om in dezelfde tekening te laten zien wat ze voor jou betekenen. Inderdaad, we hebben allemaal een taal in ons hart, het is vaak onze moedertaal, de taal die we met onze ouders hebben geleerd. Er is de taal die we in de samenleving gebruiken. Er is de taal die we op school gebruiken. En deze worden toegevoegd aan de taal van de persoon van wie we houden, die van onze schoonfamilie, die van het land waar we wonen, de talen die we op school hebben geleerd, de talen die we tijdens onze reizen zijn tegengekomen, in onze expat tijdens... degenen die in ons geïmpregneerd zijn gebleven, degenen waarvan we denken dat we ze zijn vergeten. We zijn allemaal geïmpregneerd met deze talen. In het taalportret worden ze niet weergegeven volgens onze vaardigheden, maar eerder volgens onze gehechtheid en de betekenis die ze voor ons hebben.

Deze taalportretten, die door door Brigitta Busch ontwikkeld worden, hebben leraren en opvoeders in staat gesteld de taalkundige identiteit van hun leerlingen te begrijpen. Ze worden ook gebruikt in bepaalde therapieën die verband houden met migratie, inclusie, onderwijs... omdat ze ons stellen een deel van de geschiedenis te begrijpen van de mensen en kinderen die consulteren. Ze zijn ook erg handig om taalbewustzijn op scholen te ontwikkelen. Kinderen kunnen ontdekken dat hun klasgenoten soms onvermoede talen spreken en hen de kans te geven deze te ontdekken. Ze worden op meerdere manieren gebruikt.


Je kunt er gewoon voor kiezen om het voor jezelf en je gezin te doen. Omdat het u kan helpen de meertaligheid die u aan uw kinderen wilt doorgeven, beter te ontwikkelen. Hoe doe je ?
Je kunt een personage tekenen, een silhouet, dat je talen zou vertegenwoordigen. Je kunt er ook voor kiezen om met een bloem, een dorp... te tekenen. Je moet alle talen die je kent opnoemen en jezelf vragen stellen over deze talen. Het is belangrijk om met alles rekening te houden. Hierdoor kunt u het belang van deze talen voor u begrijpen. Waarom zijn ze in mijn leven? Waarom heb ik deze talen nodig? Waarom vind ik hun leuk of niet? Het visualiseren van uw talen stelt u in staat een stap terug te doen van de tweetaligheid en/of meertaligheid die in ons zit. Deze portretten maken het mogelijk om het linguïstische realiteit te creëren die we ofwel nooit hadden uitgedrukt of waarvan we niet bewust waren. Ze zijn een weergave van onze taalreis op een bepaald moment, aangezien dat onze ervaringen met talen in de loop van de tijd veranderen zal. Ze geven ons een beeld van onze talen, van de manier waarop we ze waarnemen, van onze houding jegens hen.


In mijn ontmoetingen met gezinnen stel ik altijd voor dat ze een taalportret maken. Met of zonder kleur, de keuze is aan jou. Met of zonder tekst, de keuze is aan jou. Je kunt het natuurlijk alleen proberen, maar het is natuurlijk altijd interessanter om het samen met een taalspecialist of in een groep te doen om te kunnen bevragen en delen. De begeleiding maakt het mogelijk om dit portret van talen beter te begrijpen en aan te werken en het kan ook tot discussie leiden. Het portret komt tot stand door vragen te stellen over de talen. 
Als u uw taalportret wilt maken, maak dan een afspraak en we gaan er samen aan werken. U kunt alleen komen of met uw gezin, of in een groep. 
Ik wacht op je.


lundi 12 avril 2021

Nos faiblesses dans l'éducation plurilingue de nos enfants / our weaknesses in the plurilingual éducation of our children / onze zwakten in de meertalige opvoeding van onze kinderen






Récemment, j'écoutais quelqu'un qui parlait des erreurs que nous pouvons faire quand nous élevons nos enfants. Cela a fait tilt ! Il est vrai que nous lisons principalement afin de trouver des idées, des choses positives. Lisons-nous trop de choses ? Serait-ce une erreur ? Est-ce une faiblesse ? Difficile de trouver le terme exact. En fait, avoir une faiblesse pour, c'est avoir un penchant pour, une préférence pour - et c'est dans ce sens  que je l'emploie ici.

Faiblesse nº1 : la lecture de littérature spécialisée !
Je ne critique pas la lecture, bien au contraire ! Elle est importante. Je ne parle pas ici de littérature, de livre pour enfants. Je parle ici d'articles, d'info-lettres auxquelles nous sommes abonnés. En fait, plus nous lisons sur l'éducation plurilingue, le thème qui nous intéresse ici, plus nous nous demandons si nous faisons les choses correctement. Nous nous mettons la pression en disant, il faut faire comme ceci, il faut faire comme cela... il faut donc faire le tri de toutes ces lectures. Avons-nous besoin de tous ces articles ? Lisons-nous toutes des newsletters et info-lettres ? Les personnes qui écrivent ces articles, ces lettres que nous recevons, sont-elles réellement formées dans l'éducation multilingue ? 

Faiblesse nº2 : trop de connexion !
Instragram, Facebook, Pinterest... Tout cela c'est bien beau. On nous y présente des tas de choses, des tas d'informations. Nous avons tellement d'images, de mini-vidéos, d'informations que nous ne savons plus où donner de la tête et cela nous fait nous poser des tonnes de questions et nous trouble. Alors, je dis aussi stop, pas besoin de passer son temps à rester connecter quand l'important est de passer du temps avec vos enfants pour interagir afin qu'ils puissent devenir bilingue.

Faiblesse nº3 : les faux experts !
Combien d'entre nous sont entouré(e)s de personnes bien pensantes, de bonnes amies qui sous le couvert de nous aider font en fait pire que mieux !!  Combien d'entre nous lisent les blogs, font partie de ces groupes Facebook de faux/fausses experts/expertes. Ils et elles sont pléthores. Ces personnes sont capables de nous emmener sur des chemins autre que ceux que nous avons tracés l'éducation plurilingue de nos enfants. Ils passent leur temps à nous dire qu'il faut lire, à nous donner mille et un conseils, et j'en passe.  Avons-nous le temps de suivre tous ces conseils ? Bien sûr que non. 

Bien sûr il ne faut pas tout abandonné du jour au lendemain, prenez votre temps. 
J'ai rencontré récemment une experte dans le domaine, une experte que beaucoup ne connaissent pas car elle n'a pas de site extraordinaire, elle n'a pas de groupe sur Facebook, elle n'a des des vidéos à proposer de manière régulière... elle disait que ces faux experts, ces fausses expertes font en fait plus de mal que de bien. Certes, ces personnes sont connectées (FB, IG, etc), elles écrivent des blogs et infolettres, elles ont toujours mille et un conseil, mais avez-vous réellement cherché à savoir qui elles sont ? Ou et comment elles se sont formées ? Feriez-vous confiance à une personne qui se dit nutritionniste parce qu'elle a eu un problème de nutrition elle-même, a ensuite beaucoup lu pour apprendre et a décidé qu'elle en ferait son métier ? Feriez-vous confiance à un dentiste non formé ? Bien sûr que non me répondriez-vous ! 

Alors, pareil ici pour l'éducation bilingue, multilingue, plurilingue de vos enfants !! 
Quelqu'un qui a beaucoup lu sur un sujet n'est pas nécessairement expert dans ce domaine. Quelqu'un qui a fait l'expérience de l'éducation multilingue de ses propres enfants n'est pas nécessairement un/une expert/e !! Un partage d'expérience n'est pas une expertise. 
Un partage d'expérience est extrêmement intéressant, mais n'est pas un signe d'expertise. 

Ne vous laissez pas prendre au piège des beaux sites, des personnes qui semblent savoir car elles ont lu. Ne vous laissez pas prendre au piège des informations faciles à trouver et si joliment présentées. Il est tout à fait tentant de beaucoup lire, d'être hyper connecté(e)s et de faire confiance à ces faux experts. Attention car cela pourrait mener à des erreurs. 

Oui c'est une faiblesse que de se tourner vers les nombreuses lectures que nous trouvons, de rester connectés et de croire les faux experts, cela nous donne le sentiment de bien faire. Il faut se ressaisir et continuer sur le bon chemin. 

 

dimanche 21 février 2021

De l'importance de mettre sa langue en valeur / Valuing your language / Jouw taal onder aandacht te brengen




Aujourd'hui, 21 février, nous fêtons les langues maternelles ! Je pense qu'il est important que chacun d'entre nous mette sa langue en valeur. Cette langue, c'est notre culture. Elle est qui nous sommes. Elle est notre héritage, celui que nous avons reçu et celui que nous allons transmettre. 
Il faut donc que nous fassions vivre notre langue, en la parlant, en la respectant, en la faisant vivre et donc en la mettant en valeur.
Aucune langue au monde n'est plus belle que la vôtre quelle qu'elle soit. Aucune n'a un statut plus important que votre langue maternelle. Montrez aux gens qui vous entourent que parler cette langue, c'est important, que cela vous donne du bonheur. 
Aujourd'hui, nous fêtons toutes les langues - laquelle parlez-vous ? Que faites-vous pour la transmettre à vos enfants ?
N'hésitez pas à commenter ci-dessous ou à m'envoyer un message


Today, we are the 21st of February, the day chosen to celebrate the mother tongues! I really think that each of us has to value his/her language. This language is our culture. It is who we are. It is our heritage, the heritage we received and the heritage we are going to transmit.
It is then necessary that we let our language live, in speaking it, in respecting it, it letting it live and thus in putting it into value.
No language around the world is more beautiful than your language. None has a more important status than your own mother tongue. Show people around you that speaking this language is important, that it makes you happy.
Today we are celebrating all the languages. Which one are you speaking? What are you doing to pass it on to your children?
Feel free to comment hereunder or to send me a message.


Vandaag is 21 februari. Wij vieren de moedertalen! Ik denk dat her belangrijk is dat we allemaal onze moeder taal onder aandacht brengen. Deze taal is onze cultuur. Het is wie we zijn. Het is ons erfgoed, het erfgoed dat we ontvangen hebben en het erfgoed dat we zullen doorgeven.
Daarom moeten we onze taal leven, we moeten dit spreken, respecteren, aan het leven te brengen en dus onder aandacht brengen. 
Geen enkele taal ter wereld is mooier dan de jouwe. Geen taal heeft een belangrijker status dan u moedertaal. Laat de mensen u taal horen, laat hun zien dat het spreken van deze taal belangrijk is, dat het je geluk geeft.
Vandaag vieren we alle talen. Welke taal spreek je? Wat doe je om aan je kinderen te geven?
Aarzel niet om hieronder te reageren of stuur me een bericht.