jeudi 11 décembre 2014

Liebster Award



Je suis tellement touchée par Ute Limacher-Riebold. Elle est l'auteur d'un très beau blog : Expat since Birth dans lequel elle parle de sa vie de TKC. Je suis tellement contente d'avoir rencontré Ute il y a presque un an maintenant et de partager avec elle de très intéressants moments. Je la remercie sincèrement de m'avoir nommée pour le Liebster Award, que l'on donne à un blog quand on pense que cela vaut la peine de le connaître.

Le blog nominé répond à 11 questions choisies par la personne qui vous a nominé. A votre tour de poser 11 autres question et de nommer 11 autres bloggers.

1 - How does a good day look like for you ?
A quoi ressemble une bonne journée ?

I think it is good to look back at the end of the day and to ponder on what you have done. Find three positive points whether big or small and write them down. "Un cahier de gratitude" as we say in French. A good day is when looking back I can write and then say: "yes!! That was good!" and this help to have more good days than bad ones.

Je pense que cela fait du bien en fin de journée de s'arrêter et de prendre le temps que regarder ce qui a été fait. De trouver au moins trois choses positives, petites ou grandes peu importe. Et de les écrire dans ce que l'on peut appeler "le cahier de gratitudes". Une bonne journée c'est quand on peut écrire et dire : "Oh oui, que c'était bon !!" - cela aide à avoir plus de belles journées que de mauvais jours.

Ce soir, je peux écrire : j'ai été nominée par mon Amie, Ute.


2- What is your favorite author and why?
Quel est votre auteur préféré et pourquoi ?

A difficult question. Do I have one favorite author or several? I think there were writers who had an impact on me, such as Doris Lessing and her Golden Notebook. She is certainly an author who had influenced me and my look on life.
She is the first one who came to mind.

Question difficile. Ai-je un ou des auteurs préférés? Je pense qu'il y a plus d'un auteur qui a influencé ma vie. Je pense à Doris Lessing et son livre : Le carnet d'or. Elle a certainement influencé ma manière de voir la vie et de considérer la position des femmes.
Elle est le premier auteur qui me vient à l'esprit. Mais je pense aussi à


3 - Do you have a favorite plant?
Avez-vous une plante préférée ?

I really like the smell of lilac. I find fields of lavender beautiful. The tulips is also one of my favorites.

J'aime l'odeur du lilas. Les champs de lavende sont toujours superbes. Ma fleur préférée, ce doit être la tulipe.

4 - Dog or cat? Why?
Chien ou chat ? Et pourquoi ?

Neither a dog, nor a cat. I like too much to travel and would want to leave him behind all the time.

Ni chien, ni chat. J'aime voyager et bouger et ne voudrais pas le laisser derrière tout le temps. Et puis, je n'ai pas vraiment envie d'en avoir un !

5 - Seaside or mountain?
Mer ou montagne ?

Both, I like to walk along the beach. However I am not a fan of sitting in a beach to read and rest. I need to move. So the mountain gives me the chance of breathing.

Je ne pourrais pas choisir, bien que je ne sois pas une passionnée de heures passées à faire bronzette sur une plage. Et pourtant, j'aime me promener le long des digues et regarder la mer.


6 - If you could choose where to live, where would this be and why?
Si vous pouviez choisir l'endroit où habiter, ce serait où et pourquoi ?

Where would I like to live, there are many countries where I would like to go. I have a fascination for South Africa and would like an experience in this country. I wrote a blog on learning Afrikaans. I had planned to go and live there just before my romance started with my husband. I am also very much attracted by Scandinavian countries.

Où aimerais-je aller vivre, il y a tant de pays où j'aimerais aller. J'ai une fascination pour l'Afrique du Sud et j'aimerais bien aller vivre là-bas pour quelques années. J'ai d'ailleurs écrit un blog pour apprendre l'afrikaner. J'avais commencé à planifier mon séjour là-bas quand j'ai rencontré mon mari. Les pays scandinaves m'attirent également beaucoup.

7- Are you a morning or an evening person?
Êtes vous du matin ou du soir ?

Both, I really like to get up early and have a full day to do something. I am also very efficient in the morning. I like the evening. The lights of the cities and I do not mind working late at night and love going to shows.

Les deux. J'aime beaucoup me lever tôt et profiter de toute ma journée. Je suis aussi assez efficace le matin. Et puis, j'aime le soir et la nuit. Les lumière de la ville. Cela ne me dérange pas de travailler tard le tard et surtout j'adore aller au spectacle.

8 - Do you like to bake or to cook?
Aimes-tu faire la cuisine (pas vraiment de différence entre les 2 en français)?

The kitchen is where I am at home. The smells, the textures, the various tools… and mainly knowing that someone is going to enjoy what you are baking or cooking, where it is a roast or a complicated cake.

La cuisine est la pièce que j'aime dans la maison. J'aime ses odeurs. J'aime tous les instruments que l'on y trouve. J'aime les textures que l'on y rencontre…. mais surtout j'adore l'idée de savoir que quelqu'un va prendre plaisir à ce que je cuisine, que ce soit un rôti ou un paris-brest.

9 - Which is your favorite mean of transportation?
Quel est votre moyen de transport préféré ?

The car! With a car you can go quickly from one place to another. No need to book. No need to plan. You can stop where you want, when you want. The bicycle is also great as it allows you to move around at a slow pace. And of course, my feet as they have helped me walk miles and miles in various places around the world.

La voiture ! Avec un voiture, on peut aller d'un endroit à un autre facilement. Pas besoin d réserver. Pas besoin de planifier. On peut s'arrêter quand on veut, où l'on veut. La vélo est aussi super car il permet de bouger tout en admirant ce qu'il y a autour de nous. Et puis bien sûr, mes pieds qui m'ont fait parcourir des kilomètres et des kilomètres à divers endroits du monde.

10 - Mac or PC?
Mac ou PC ?

Mac.

11 - If you could start a new blog, what would it be?
Si vous deviez commencer un autre blog, sur quoi serait-il ?

That's a good question. I do not know really. Maybe a blog about my life as an expat.
Bonne question. Je ne sais pas trop. Peut-être un blog sur ma vie comme expat. 


Qui vais-je nommer :



Nathalie de Prune et Zélie 

Jennifer de American Mum in Bordeaux 

Annika de Be Bilingual

Marie de Blog à part

Véronique d'Expat Forever

Sarah de Bringing up Baby Bilingual


Mes 11 questions :

1) Why a blog? Pourquoi avez-vous commencer un blog?

2) Which season do you prefer and why?
Quelle est votre saison préférée et pourquoi ?

3) City or countryside? And why?
Vous préférez la ville ou la campagne et pourquoi ?

4) What type of music do you like?
Quel genre de musique aimez-vous ?

5) Do you have a sweet mouth? Or do you prefer salty food?
Salé ou sucré, lequel préférez-vous?

6) Are you afraid of the future?
Avez-vous peur de l'avenir?

7) What do you do when you are on holidays?
Que faites-vous en vacances?

8) what do you to to relax during the day?
Que faites-vous pour vous détendre dans la journée?

9) Which is your favorite color and why?
Quelle est votre couleur préférée et pourquoi ?

10) What do you do when you have nothing to do?
Que faites-vous quand vous n'avez rien à faire ?

11) What is the word or expression you prefer?
Quel est le mot ou l'expression que tu préfères ?

mercredi 3 décembre 2014

Qu'est-ce que s'expatrier ? What is being an expatriate? Wat is ten expat the zijn?




Qu'est- ce que s'expatrier ? Le dictionnaire nous dit : que c'est une obligation de quitter sa patrie pour aller s'établir ailleurs. Il est intéressant que le dictionnaire nous parle d'obligation. Je pense que cette notion a aujourd'hui disparu. Beaucoup de gens font le choix de s'expatrier, d'aller s'établir ailleurs que dans leur patrie de naissance. 
Il y a a mon avis plusieurs façons de s'expatrier, tout comme il y a plusieurs types d'expatriés. Quelles sont-elles ? Qui sont-ils ? 
Il y a les expatriations liées au travail, aux études. Ce sont des expatriations qui durent un temps. On sait qu'elles se termineront quand le contrat ou les études auront touchés à leur fin. Il y a les expatriations par amour. Elles sont faites pour durer et sont donc théoriquement permanentes. Sont-elles toujours choisies ? Nous le verrons plus tard. Il y a les expatriations par choix de vie : l'envie de partir, l'envie de découvrir un autre monde, la réalisation d'un rêve d'enfants…. Les choix sont divers et variés.
Une fois l'expatriation en route, il y a plusieurs façons de la vivre et donc il existe plusieurs types d'expatriés. 
  1. Il y a les expatriés envoyés par leur entreprise. Ils se retrouvent dans un monde qu'ils connaissent, celui de leur entreprise, mais à l'étranger. Ils ne se mélangent pas toujours avec les locaux et trouvent le pays dans lequel ils se trouvent absolument fantastique. Ils le recommandent à tout le monde. 
  2. Il y a les époux / épouses de ces expatriés en entreprises qui se retrouvent à devoir faire face à la vie de tous les jours : les courses, les enfants… Il ou elle a quitté son travail (ou pas d'ailleurs) et se retrouve dans un monde inconnu où il lui faut gérer le quotidien. Pas toujours facile, on les retrouvera dans des catégories ci-dessous, en particulier : le point 6. 
  3. Il y a les étudiants qui ont choisi d'aller étudier dans un autre pays pour pratiquer la langue et aussi pour une expérience. Ils se retrouvent dans un monde un peu à part puisque le monde universitaire et des étudiants est toujours quelque peu différent de la vie de tous les jours. Ce sera une expérience très enrichissante qui apportera beaucoup à ces étudiants.
  4. Il y a les expatriés par amour. Ils ou elles ont quitté leur pays, sont parties au pair ou pour un voyage et ont rencontré l'amour. Ces expatriés seront assez proches des locaux et pourront découvrir la vie de tous le jours. Ils seront vraiment au cœur de la vie du pays. Qu'ils choisissent ou non de renier ce qu'ils sont sous prétexte d'une entière intégration ou d'un choix de garder son identité, ils découvriront la vie de tous les jours, les habitudes des locaux, leur mode de vie et de pensée, et ce beaucoup plus que d'autres expatriés qui pourraient n'en découvrir que la surface. Ils "doivent" apprendre une nouvelle langue. Leurs enfants iront à l'école locale. Ils auront vraiment l'occasion de découvrir la sensibilité des locaux.
  5. Il y a les expatriés par choix de vie. C'est la même chose que précédemment, mais leur foyer restera toujours un monde différent, celui de leur pays d'origine, même s'ils font tout pour s'intégrer. On ne peut jamais faire une croix totale sur ce que l'on a été. 
  6. Il y a les expatriés qui choisissent ou non de vouloir entrer dans la culture du pays. Dans les expatriés de court ou moyen terme, beaucoup font le choix d'envoyer leurs enfants dans une école française, britannique ou internationale. Ils restent entre expatriés de leur propre culture - car il existe beaucoup d'associations d'expats à travers le monde (expats français, mais aussi italiens, allemands, britanniques, etc….). Il est assez facile de retrouver des expats de son pays d'origine et de passer du temps avec eux - et d'en oublier le monde qui les entourent. Ils vivent ainsi dans un monde un peu faux, je dirais, car ils n'entrent pas entièrement dans la culture dans laquelle ils sont expatriés. Même s'ils lisent les journaux, écoutent la télévision, leurs enfants ont-ils des amis locaux ? Ont-ils des amis locaux ou uniquement des expatriés ? Apprennent-ils la langue ?  Réussissent-ils à vraiment comprendre les locaux ?
Je pense qu'il faut bien réfléchir au type d'expatriés que l'on souhaite être, au type d'expatriés que l'on est vraiment. En ai-je oublié ? Dites le moi simplement.
Dites-moi quel type d'expatriés vous êtes et comment vous le vivez ?

C'est aussi un peu en fonction du type d'expatriés que vous êtes que vos enfants deviendront ou non plurilingues. 


++++++++++++++++++++++++++++



What does it mean to be an expat? The dictionary tells us that it is an obligation to leave our country of origin to settle elsewhere. It is interesting that the dictionary tells us that it is obligation. I think this concept of obligation has now disappeared. Many people are choosing to become expat, to go  and live elsewhere than in their country of birth.
There are my opinion several ways to expat oneself, as there are several types of expatriates. What are they? Who are they?
There are expatriations related to work, to studies. These are expatriations that last a period of time. We know that they will end when the contract or the studies are come to an end. There are expatriation for love. They are made to last and are therefore theoretically permanent. Are they still chosen? We shall see later. There expatriation by lifestyle choices: the desire to leave, the desire to discover another world, the realization of a dream.... The choices are many and varied.
Once expatriation started, there are several ways of living and therefore there are several types of expatriates.
  1. There expatriates sent by their company. They find themselves in a world they know, the one of their business, but abroad. They do not always mix with locals and found the country in which they are absolutely fantastic. They would recommend it to everyone.
  2. There are the husbands / wives of these expatriates in these big companies that find themselves having to face the every day life: shopping, children ... He or she quit her job (or not) and finds him/herself in an unknown world where (s)he must manage the daily routine. Not always easy, they can be found in the following categories, in particular: point 6.
  3. There are students who chose to study in another country to practice the language and also to get an experience. They find themselves in a world somewhat apart as academia and students world is still somewhat different from everyday life. They will find it a very rewarding experience that will bring them a lot.
  4. There are expats out of love. Or they left their country, went on a trip and met the love of their life. These expatriates are close to the locals and can discover the everyday life of the other country. They are really at the heart of the country's life. Whether or not they choose to deny who they are under the guise of a full integration or choose to keep their identity, they will discover the everyday life, the local habits, their lifestyle and their way of thinking, and much more than other expats who might only discover the surface. They "have to" learn a new language. Their children go to the local school. They really have the opportunity to explore the sensitivity of the place.
  5. There are expatriates by choices. This is the same as before, but their home (house) will always be a different world; it will be that of their country of origin, even if they do everything to integrate. You can never make a total cross on what is was.
  6. There are expatriates who choose or not explore and enter the country's culture. Among these short or medium term expats, many are choosing to send their children to a French school, a British school or an international school. They remain among expatriates of their own culture - because there are many associations of expats around the world (French expats, but also Italians, Germans, British, etc ....). It is quite easy to find expats in their country of origin and to spend time with them and forget about the world surrounding us. Thus they live in a false world because they do not try and fit entirely into the culture in which they are expatriates. Even if they read newspapers, watch television, do their children have local friends? Do they have local or expatriate friends? Do they learn the language? Do they succeed to really understand the place where they are?

I think we have to think about the kind of expatriates that we want to be, the type of expatriates that we really are. Have I forgotten some? Just tell me.
Tell me what kind of expatriate you are and how you live your expatriation?

Depending on the type of expatriates you are, will help or not your children to become or not multilingual.


                                                    ++++++++++++++++++++++++++++


Ik vertaal het nu in het Nederlands.


New Perspectives on Translanguaging and Education

I have just read the book “New Perspectives on Translanguaging and Education”, edited by BethAnne Paulsrud, Jenny Rosén, Boglárka Str...