jeudi 18 janvier 2018

Bilinguisme et permis de conduire / Bilingualism and driving licence / Tweetaligheid en rijsbewijs




Quel rapport me direz-vous entre le bilinguisme et le permis de conduire ? C'est en discutant avec quelqu'un la semaine dernière que cela m'est venu. Beaucoup de parents pensent qu'en mettant leurs enfants dans un cours de langue, qu'en leur achetant les livres et vidéos qui aideront, qu'en ayant une baby-sitter bilingue, qu'en voyageant de temps à autre, ou bien encore qu'en ayant changé de pays leurs enfants devineront bilingues sans difficulté et surtout qu'ils le resteront. Et bien non, ce serait bien trop simple. C'est un peu comme le permis de conduire, il ne suffit pas d'acheter le livre du code de la route pour savoir conduire. Cela se fait en plusieurs étapes : apprendre les règles, passer et réussir le code, puis apprendre à se tenir derrière le volant et à gérer la route et ses autres occupants. Ensuite, on passe l'examen de conduite. Avec un peu de chance, on réussit. Souvent, on ne réussit pas du premier coup, car il faut négocier beaucoup d'événements et d'actions en même temps. 
Et bien devenir bilingue, c'est pareil !! Il ne suffit pas d'acheter une méthode, parfois de la lire pour dire que c'est bon. Loin de là !! Il faut y travailler. Il faut essayer et encore essayer. Il y a beaucoup à apprendre et à négocier. Il faut apprendre les mots et les règles de grammaire. Ensuite, il faut savoir les utiliser. Surtout, comme pour la conduite, il faut de la pratique, beaucoup de pratique. Il faut se lancer, négocier les virages culturels et interculturels. Vous pourrez avoir acheté la meilleure méthode au monde, trouvé une super baby-sitter bilingue, envoyer vos enfants dans les meilleures écoles et cours de langue, si vous ne leur montrez pas comment utiliser ces langues que vous leur offrez, si vous ne les aidez pas à négocier tous ces virages, si vous ne leur montrez pas l'exemple, ils ne deviendront pas bilingues. 
C'est vous les parents qui êtes les moniteurs et devaient instruire vos enfants. Ce sera long, parfois difficile et frustrant, mais à la clef, il y a un permis de bilinguisme qui ouvre de nombreuses portes. Tout comme vous avez appris à vos enfants à marcher, à parler, à manger, vous devez les aider à devenir bilingues. Tout ce que vous aurez trouvé ou acheté ne seront que des aides. 
Donc, oui, le bilinguisme c'est comme le permis de conduire, il faut s'exercer encore et encore avec l'aide de moniteurs (vous les parents) pour obtenir ce permis de bilinguisme...
Si vous avez besoin d'un coup de pouce, n'hésitez pas à me contacter et je serais ravie de vous aider : info@jeux2langues.com 



____________________

Is there any relationship between bilingualism and the driving licence, you may wonder. It is when discussing with a friend of mine last week that I realise there is. Many parents think that in giving language classes to their children, in buying books and videos, in having a bilingual baby-sitter, in travelling from time to time or even in changing country, their children will easily become bilingual and will stay bilingual. That would be way too easy. It is somewhat like a driving licence, buying the book with the rules of the roads is not enough to make you a good driver. There are a few steps to follow : learn the rules, sit for the theory test and pass it, then learn how to sit in a car and manage the roads and all the other users. Then you have a driving test. If you are lucky, you pass it. Very often, we do not succeed on the first occasion, as we have to negotiate many roads events and proper actions in the car at the same time. 
Becoming bilingual is the same thing!! Buying a method, and reading it is not enough. Far from that!! You need to work on it. You have to try and try again. There is a lot to learn and negotiate. You have learn words and grammer rules. Then you have to be able to use them. As for driving, you need practice, a lot of practice. You have to try and navigate through the cultural and intercultural loops. You may have bought the best method in the world, found the best bilingual baby-sitter, send your children to the best schools or language institutes, if you do not show them how to use those languages that you are giving them, you are not helping them to go round those loops, you are not showing them the example and they will not become bilingual.
You, as parents, are the instructor and have to educate your children. It will be long, sometimes difficult and frustrating, but at the end, there is licence in bilingualism which opens many doors. In the same manner that you have been showing your children how to walk, how to speak, how to eat, you have to help them become bilingual. Everything that you can find or buy are only helps. 
So, yes, bilingualism is like a driving licence, you have to train again and again with the help of instructors (the parents) to gain this licence in bilingualism...
If you need something to boost you, please to not hesitate to contact me and I will be delighted to help you : info@jeux2langues.com 

____________________

Wat is het verband tussen tweetaligheid en de rijbewijs? Wanneer ik in gesprek met een vriend was dat ik daarvoor dacht vorige week. Veel ouders denken dat door her invoering van hun kinderen in een taalschool, door her kopen van boeken en video's, door een tweetalige au-pair, door het reizen of wel het wonen in een andere land dat hun kinderen gemakkelijker tweetalige kunnen worden en dat ze zullen tweetalige blijven. Nou, dat zou te eenvoudig zijn. Het is een beetje zoals de rijtaak, het is niet genoeg het book van de regels van de weg te kopen om rijden te weten. Dit gebeurt in verschillende stappen: de verkeersregels te leren, de verkeersreglement slagen, dan achter het stuur te leren en de beheren van de weg onder te handelen. Vervolgens passeren wij het rijexamen. Met een beetje geluk lukt het. Vaak is het niet op de eerste keer want we moeten een heleboel gebeurtenissen en mensen onderhandelen.  
Tweetalige te worden is hetzelfde!! Het is niet genoeg een leerboek te kopen, soms deze te lezen om te zeggen: dat is goed! Zeker niet!! Jullie moeten werken. Jullie moeten proberen en proberen opnieuw. Er is veel te leren en te onderhandelen. Jullie moeten woorden en grammaticaregels leren. Daarna moeten jullie deze gebruiken. Zoals het rijden moeten jullie oefenen,  veel oefeningen zijn nodig. Jullie moeten ook culturele en interculturele verschuivingen onderhandelen. Jullie kunnen de beste leerboek in de wereld kopen, de perfecte au-pair vinden, jullie kinderen in de beste scholen of taalcursussen sturen, als je hun niet laten zien hoe met deze talen de verschuivingen onder te handelen, als je hun het voorbeeld niet laten zien, zullen ze nooit tweetalig zijn. 
Het is jullie, de ouders, die de opleiders zijn en jullie moeten hun kinderen trainen. Het zal lang, soms frustrerend zijn, maar de voorraden is een tweetalige bewijs dat een verschil kan doen. Net zoals jullie kinderen wandelen, praten, eten hielpen, moeten jullie met de oefeningen van talen helpen. Alles dat jullie gevonden of gekocht hebben zullen alleen hulpmiddelen zijn. 
Ja, tweetaligheid is als rijden. Jullie moeten oefenen en oefenen met opleiders (de ouders) om deze tweetalige bewijs te krijgen....
Als jullie een handje nodig hebben, aarzel niet om me te contacteren en ik zou jullie zeer graag helpen: info@jeux2langues.com 

mercredi 13 décembre 2017

UPUL



Qu'est-ce que ce mot barbare me direz-vous ? Que signifie-t-il ?
Ces quatre lettres sont l'acronyme de : Une Personne Une Langue - certaines personnes diront : Un Parent, Une Langue.

Quand on parle d'éducation bilingue, c'est une approche très utilisée, depuis aussi longtemps que l'on puisse l'imaginer. Cette approche ou stratégie remonte à 1908, quand Maurice Grammont observa son collègue Jules Ronjat, un linguiste français marié à une Allemande. Quand leur fils est né, ils souhaitaient que celui-ci parle chacune des langues de ses parents. Il fut donc décidé que Jules parlerait en français et son épouse en allemand. Cette stratégie s'appelle aussi l'approche Grammont en référence à ce linguiste. Jules avait en effet noté dans un cahier les développements langagiers de son fils.

Cette approche semble facile et attire beaucoup les parents qui pensent qu'elle sera le meilleur moyen pour que leurs enfants deviennent bilingues. Cela permet à chaque personne, à chaque parent d’utiliser sa langue dominante, c’est-à-dire celle qu’il maîtrise le mieux, en général la langue d’origine ou langue maternelle. Il apparait souvent ensuite que l’enfant ne reçoit pas la même quantité dans chaque langue et ne devient alors pas aussi bilingue que ses parents le souhaiteraient. Des recherches, notamment celles d’Annick de Houwer, ont montré que seul un quart des enfants élevés de la sorte ne seront pas bilingues. Il n’est d’ailleurs pas toujours facile pour les parents de conserver cette stratégie surtout quand l’enfant se rend compte que ses parents parlent les deux langues. C’est une stratégie qui, si elle a le mérite de sembler simple, demande de la concentration de la part des parents. Elle devra d’ailleurs être adaptée avec les enfants qui grandissent.
Quels ingrédients pour réussir ?
Être consistent. Il est important d’être consistent quand on parle à son enfant et de toujours lui parler la même langue. Il finira par associer la langue à la personne avec laquelle il parle.
Rencontre-t-on des problèmes ?
Ils arrivent quand vous vous retrouvez dans un groupe et que l’enfant se rend compte que vous savez parler l’autre langue. Il y a aussi le problème de la quantité d’exposition à chaque langue qui ne pourra que rarement être équilibrée.

Que faire alors pour que cela fonctionne ?
S’assurer que parler toujours la même langue tout le temps, que vous soyez seul(e) avec votre enfant, que vous soyez dans le parc, au supermarché ou que vous parliez avec d’autres personnes, n’oubliez pas qu’il n’y a qu’une seule langue pour vous adresser à votre enfant.

Mais cela peut ne pas fonctionner, pas de panique. Il existe mille et autres manières pour que votre enfant devienne bilingue, qu’il soit ou non dans un environnement bilingue.

Nous en reparlerons dans un autre article.

jeudi 16 novembre 2017

Consultante et formatrice en langues / Language Consultant and Instructor



Consultante et formatrice en langues

Vous êtes-vous déjà demandé le métier que je fais ? Eh bien, je suis consultante et formatrice en langues. Qu'est-ce que cela, me direz-vous ?
Mon travail est d'aider et de conseiller les familles dans l'éducation bilingue de leurs enfants. Je vous aide à répondre à ces questions importantes : Comment faire pour faire que nos enfants deviennent bilingues ? Quelles stratégies adoptées ? Que faire pour les soutenir ? À l'école et dans notre entourage, on nous dit que parler autant de langues n'est pas bon pour le développement langagier de nos enfants, est-ce vrai ? Autant de questions que vous pourriez vous poser sur l'éducation et le développement bilingue (2 langues) ou plurilingue (2 langues ou plus) de vos enfants.
J'aide et conseille également les enseignants qui ont des enfants bilingues ou plurilingues dans leur classe afin qu'ils puissent les aider à mieux étudier tout en conservant le bonheur et l'avantage qu'ils ont à parler d'autres langues.
Et enfin, j'aide et conseille toute personne (orthophoniste, médecins, éducateurs, nounous, au-pair, etc.) qui travaille avec des enfants bilingues ou plurilingues.

Je propose des formations, des ateliers, des outils pratiques et généraux, ainsi des séances adaptées et faites sur mesure pour les diverses situations.

Surtout, n'hésitez pas à me contacter (info@jeux2langues.com) si vous aviez une quelconque question ou souhaitez des conseils et/ou de l'aide.

 ________________________


Language Consultant and Instructor

Did you ever wonder what type of job I have? I am a language consultant and instructor. What exactly does it imply?
My job is to help and advice families on the bilingual education of their children. I help you answer those very important questions such as: how can we have our children become bilingual? What type of strategies should we adopt? What should we do to support them? At school and in your environment, you are being told that speaking so many languages is not good for the language development of your children, is it true? So many questions that you may ask yourself concerning the bilingual (2 languages) or plurilingual (2 languages or more) education and development of your children.
I also hep and advice teachers who have bilingual or plurilingual students in their classes, so that they can help them thrive in their studies while being happy in speaking other languages, what an advantage they have!
And finally, I help and advice any person (speech-therapist, doctors, educators, nannies, au-pairs, etc.) who are working with bilingual or plurilingual children.

I give practical and general trainings, workings and tools as well as more focused sessions which are generally tailor-made.


Please, do not hesitate to get in touch with me (info@jeux2langues.com ) if you have any question or are looking for advises and/or help.